SANTÉ DE L'OCÉAN
René Quinton - pionnier des sciences de l'océan - et il y a d'autres dans nos pages.
   
LE PLASMA DE QUINTON
en sous-cutané prénatal
 
 
par MM. 0. Macé
médecin-accoucheur à l'hôpital Hôtel-Dieu de Paris et R. Quinton
 
Extrait de: Dr J. Jarricot, Le dispensaire marin, Paris, Masson 1924
 

 
LE PLASMA DE QUINTON EN SOUS-CUTANÉ PRÉNATAL 
 
Nous avons été amenés à pratiquer le traitement marin sous-cutané sur la femme gravide, en vue du développement optimum du fœtus, par ce fait d'observation courante dans nos dispensaires, que le traitement marin est d'autant plus actif sur les tares héréditaires du nourrisson que celui-ci est jeune. C'est ainsi que la microcéphalie, l'hydrocéphalie, le craniotabès, le crâne natiforme, les lésions rachitiques (tuméfactions épiphysaires, genu vaigum, bréchet sternal), etc., sont d'autant plus rapidement influencés par l'injection de plasma, que celle-ci est pratiquée tôt sur le sujet taré. Il nous a donc paru probable que l'injection d'eau de mer isotonique agirait efficacement sur le fœtus, et nous avons institué le traitement marin, à titre expérimental, sur un certain nombre de femmes gravides dont les grossesses antérieures s'étaient terminées d'une façon fatale ou avaient donné naissance à des sujets stigmatisés.
 
On sait que l'hérédité tuberculeuse, et, plus encore, l'hérédité syphilitique, déterminent un grand nombre d'accouchements prématurés, une morti-natalité forte, une mortalité élevée dans les premiers jours de la vie. Henri Leduc (Thèse, Paris 1905-1906), dans sa statistique de la Maternité de l'hôpital Tenon, a trouvé pour l'hérédité syphilitique une léthalité de 71%, constituée uniquement par les sujets ayant succombé au cours de la grossesse ou dans les onze premiers jours de l'existence. Les enfants viables, issus de ces mères tarées, naissent souvent débiles, pesant un poids réduit, preuve d'une entrave au développement pendant la vie intra-utérine. Tous, ou presque tous, portent des stigmates anatomiques, pathognomoniques de leur origine. Leur évolution ultérieure est généralement retardée. L'athrepsie, l'atrophie s'emparent d'une proportion notable d'entre eux. Un grand nombre meurent au cours de la première année, d'une des affections connues qui les frappent habituellement.
 
Or, autant que nous pouvons conclure d'observations encore peu nombreuses, mais typiques, le traitement marin sous-cutané pratiqué sur la femme gravide, tuberculeuse ou syphilitique, semble:
  • conduire à terme la majorité des produits conçus;
  • éviter la morti-natalité;
  • permettre un développement à peu près normal du fœtus, ainsi qu'en fait foi le poids élevé des enfants à la naissance;
  • enrayer la mortalité des premiers jours, des premiers mois, même des premières années;
  • s'opposer à l'athrepsie et à l'atrophie;
  • agir si puissamment enfin sur la tare originelle que les stigmates anatomiques, caractéristiques des héréditaires, tendent à s'effacer ou s'effacent chez les sujets ayant été soumis au traitement marin prénatal.
 
C'est ainsi que dans les quatre premières observations qui suivent, les seules que nous possédions sur des mères ayant présenté au moins cinq grossesses antérieures au traitement, nous voyons celui-ci abaisser le pourcentage des accouchements prématurés de 28 à 0%, celui des enfants mort-nés de 14 à 0%, celui des enfants morts avant d'avoir atteint l'âge de un an, de 59 à 0%.
 
C'est ainsi encore, et ce fait nous semble le plus significatif, que tous les enfants ayant été soumis au traitement marin prénatal, ou sont exempts des tares anatomiques des enfants précédemment nés, ou n'accusent ces tares qu'à un degré réduit. Nos observations sur ce point se résument de la façon suivante...
 
Chez les enfants soumis au traitement marin prénatal, par rapport aux enfants précédemment nés:
  • réduction ou abolition des tares crâniennes: proencéphalie, microcéphalie, bosselures frontales, carène frontale, bosselures pariétales, élargissement transverse, sabot occipital, sillon transverse frontal, exostoses crâniennes, ouverture anormale des sutures ou des fontanelles;
  • réduction ou abolition des tares faciales prognathisme, palais ogival, défaut de développement de l'arcade zygomatique;
  • réduction ou abolition des tares vasculaires: ectasies pariétale, temporale, frontale;
  • réduction ou abolition des tares dentaires: microdontisme, amorphisme dentaire, implantation vicieuse des dents, interligne dentaire médian supérieur, carie latérale en croissant de lune, carie générale précoce, retard d'apparition des dents;
  • atténuation ou abolition de l'hypertrichose;
  • atténuation ou abolition des lésions rachitiques: tuméfactions épiphysaires, incurvation tibiale et fémorale, entonnoir stemal, bréchet stemal, coup de hache sous-mammaire, chapelet costal, etc.
 
L'injection de plasma pratiquée sur la femme grosse, paraît donc agir nettement sur le développement du fœtus et sur sa destinée ultérieure. Encore, dans la plupart de nos observations, le traitement marin sous-cutané n'a-t-il été institué que tardivement et irrégulièrement, et sommes-nous en doit d'attendre des résultats supérieurs d'un traitement méthodiquement effectué du début à la fin de la grossesse, et prolongé sur l'enfant pendant les premiers mois de la vie.
 
Les sujets traités par nous au cours de leur vie intra-utérine sont encore jeunes et nous ne pouvons nous porter garants de leur évolution définitive. Les résultats obtenus semblent toutefois des plus encourageants, étant donné que dans le cas le plus grave que nous ayons eu à traiter (trois mort-nés, deux sourds-muets, deux morts précoces dans les grossesses antérieures), les deux sujets soumis par nous au traitement marin prénatal ont actuellement onze ans et huit ans, et que le seul que nous ayons pu revoir présentait à sept ans tous les caractères de l'enfant normal, sans aucune tare anatomique, en dehors d'une réduction faciale.
 
Il semble, en définitive, que nous possédions dès maintenant avec le traitement marin sous-cutané, une arme permettant de combattre l'hérédité syphilitique, et d'obtenir, de parents tarés, des produits viables, plus ou moins proches de la normale.
 
Ce travail soulève une question d'un intérêt évident. Nous ne manquerons pas d'y revenir, et de le compléter par des observations nouvelles, actuellement en cours.
   
OBSERVATION I
 
Mme D...
Hérédités tuberculeuses (mère morte de tuberculose pulmonaire, ainsi qu'un frère décédé à vingt-quatre ans). Neuf grossesses antérieures du même mari, ce mari, tuberculeux pulmonaire, très probable.
 
Première grossesse, garçon, un peu avant terme, mort-né.
 
Deuxième grossesse, garçon, un peu avant terme, mort-né.
 
Troisième grossesse, fille, née à terme, s'étant présentée normalement. Actuellement, vingt-deux ans. Hypertrichose très accentuée. Cils noirs, très fournis, très longs. Le bras en extension complète restent fortement coudés. Angles du bras droit, 23°, du bras gauche, 18°; au lieu des 14° normaux pour l'âge. Région sternale bombée. Les quatre premières grosses molaires manquent.
 
Quatrième grossesse, garçon mort-né.
 
Cinquième grossesse, garçon, né à terme, présentation normale. Sourd-muet. Actuellement, vingt ans, très maigre. Non observé.
 
Sixième grossesse, garçon né à terme, présentation normale. Actuellement, dix-neuf ans, en traitement pour tuberculose pulmonaire. Non observé.
 
Septième grossesse, garçon, né à terme, présentation normale. Sourd-muet, Actuellement dix-huit ans. Non observé.
 
Huitième grossesse, garçon né à terme, présentation normale. Mort à quatorze mois de broncho-pneumonie.
 
Neuvième grossesse, fille, née à terme, présentation normale. Morte à huit mois de diphtérie.
 
Donc, sur neuf grossesses antérieures, trois mort-nés; deux morts en bas âge; deux sourds-muets; un garçon vivant, tuberculeux pulmonaire; une fille vivante, légèrement tarée.
 
Dixième grossesse (même mari). La mère trente-huit ans, cachectique, poids 41 kilogrammes, taille 1,47 mètres, est soumis au traitement marin exclusif pendant sept mois de cette grossesse (injections de 50 centimètres cubes, puis de 100 centimètres cubes de plasma deux fois par semaine. Naissance à terme d'une fille. Présentation normale. À un mois un jour, 2,900 kg, c'est-à-dire poids de la fille normale à la naissance, taille 51,5 centimètres. C'est-à-dire taille de la fille normale de quinze jours. Périmètre crânien 35,5 centimètres, à peu près normal, supérieur de 4 millimètres (bizygomatique 80 millimètres). Pas de proencéphalie (fronto-occipital à la glabelle 124,5 millimètres, fronto-occipital maximum 124,5 millimètres). Angles des bras, normaux à deux degrés près pour l'âge (bras droit 0°, gauche, négatif de 1°). Aucune tare anatomique, en dehors des sutures un peu larges, d'une fontanelle coronale grande, et d'une hypertrichose légère. À onze mois, trois dents. Poids 7,900 kg, taille 69,7 centimètres, valeurs de la fille normale de neuf mois et demi à dix mois. Périmètre crânien 44,7 centimètres, normal pour la taille. Fontanelle coronale encore grande (5 centimètres sur 3). Actuellement, onze ans. Non revue. «Belle fille», dit la mère.
 
Onzième grossesse (même mari). La mère, quarante ans, même état, même poids, est soumise au traitement marin exclusif pendant sept mois de cette nouvelle grossesse (mêmes doses de plasma que précédemment). Naissance à terme d'un garçon. Présentation normale. À un mois quatre jours, poids 3, 650 kg, taille 52,5 centimètres, valeurs du garçon normal de dix-huit jours. Périmètre crânien 36,2 centimètres, normal pour la taille. Pas de réduction faciale (bipariétal 101 millimètres, bizygomatique 82 millimètres). Pas de proencéphalie (fronto-occipital à la gabelle 122 millimètres, fronto-occipital maximum 122 millimètres). Périmètre thoracique au niveau du mamelon 36 centimètres, par conséquent normal, excédant de 10 centimètres la moitié de la taille. Aucune tare anatomique, en dehors de sutures un peu larges, d'une fontanelle un peu grande (4 centimètres sur 5), d'une légère hypertrichose et d'une faible ectasie temporale. Soumis au traitement marin sous-cutané d'une façon à peu près continue jusqu'à l'âge de sept mois (injections de plasma, 10 centimètres cubes, 30 centimètres cubes, 50 centimètres cubes, deux fois par semaine), l'enfant se développe normalement. Apparition normale des dents. À douze mois sept jours, poids 9,590 kg, taille 72,5 centimètres, périmètre crânien 46 centimètres, valeurs normales pour l'âge. Périmètre thoracique 50 centimètres, excédant de 14 centimètres la moitié de la taille. A six ans onze mois, poids de 22 kilogrammes (au lieu de 18 kilogrammes, poids normal de l'âge), taille 1,16 mètres, normale pour l'âge. Réduction faciale nette, écart de 28 millimètres entre le bipariétal (146 millimètres) et le bizygomatique (118 millimètres), au lieu de l'écart normal de 18 millimètres pour l'âge. Aucune autre tare anatomique. Pas de proencéphalie (fronto-occipital à la glabelle 172 millimètres, fronto-occipital maximum 172 millimètres). Pas de sabot occipital. Aucune exostose crânienne. Bras: angles normaux, extension normale. Dents normales, sans implantation vicieuse, sans une carie. Aucune hypertrichose. Cils normaux. Très bel enfant, sans un seul stigmate, en dehors de la réduction faciale. Actuellement huit ans. «Excellent état», dit la mère.
 
 
OBSERVATION II 
 
Mme V...
Sept grossesses antérieures du même mari.
 
Première grossesse, fille née à sept mois et demi, s'étant présentée normalement, morte à sept semaines de méningite.
 
Deuxième grossesse, fausse-couche de trois mois et demi.
 
Troisième grossesse, fille, née à huit mois, s'étant présentée normalement, morte à neuf jours d'hémophilie (hémorragies buccales et intestinales).
 
Quatrième grossesse, fausse-couche de trois mois et demi.
   
Cinquième grossesse, garçon, né à terme, s'étant présenté normalement, soigné aux frictions mercurielles dès les premiers mois de la vie, à l'âge de cinq ans six mois, 18 kg 900 g, Wassermann positif, tares anatomiques nombreuses et accusées: interligne dentaire médian, supérieur et inférieur; microdontisme; incisives inférieures amorphes; prémolaires inférieures rosées au niveau des gencives, incisives supérieures cariées latéralement en croissant de lune, les caries de deux dents contiguës dessinant un cercle parfait. Réduction faciale importante: 28 millimètres d'écart entre le bipariétal (140 millimètres) et le bizygornatique (112 millimètres), au lieu de l'écart normal de 18 millimètres pour l'âge; proencéphalie de 6 millimètres (fronto-occipital à la glabelle 167 millimètres, fronto-occipital maximum 173 millimètres); bosses frontales très fortes; sillon transverse frontal extrêmement accusé, dessinant une rigole entre les bosses frontales et la région sus-orbitaire; exostoses crâniennes, front olympien, palais fortement ogival, prognathisme supérieur; incurvation cubitale, coup de hache sous-mammaire, thorax en entonnoir, hyperextension des bras et des jambes marquée; ectasie temporale; strabisme; légère hypertrichose; glandes inguinales et cervicales. Cet enfant meurt à six ans, de broncho-pneumonie, consécutive à une scarlatine, «le côté gauche paralysé dans les derniers jours de la vie».
 
Sixième grossesse, fille, née à terme, s'étant présentée normalement, morte à un an dix-neuf jours de méningite.
   
Septième grossesse. La mère, que nous ne connaissons pas encore, est traitée pour la première fois pendant cette grossesse (sirop de Gibert du cinquième au neuvième mois). Fille, née à terme, s'étant présentée normalement, assez belle à la naissance. À deux ans quatre mois: taille normale pour l'âge (87 centimètres), poids légèrement inférieur (11 kilogrammes, au lieu de 12 kilogrammes). Le traitement spécifique auquel la mère a été soumis a favorablement agi sur le développement de l'enfant: 18 dents normales; pas de prognathisme, pas d'incurvation cubitale, pas de strabisme. Wassermann négatif. Toutefois, microcéphalie de 13 millimètres (périmètres crânien 47 centimètres au lieu de 48,3), réduction faciale marquée: 29 millimètres d'écart entre le bipariétal (130 millimètres) et le bizygomatique (101 millimètres), au lieu de l'écart normal de 20 millimètres pourl'âge; proencéphalie de 6 millimètres (fronto-occipital à la glabelle 161 millimètres, fronto-occipital maximum 167 millimètres); bosses frontales fortes, sillon transverse frontal net, exostoses crâniennes, front légèrement olympien, légère carène frontale, palais fortement ogival, coup de hache sous-mammaire, léger entonnoir sternal, hyperextension des bras et des jambes très marquée; extasie pariétale, temporale et frontale hypertrichose sérieuse; angle du bras droit 8° (au lieu de 2° et 3°); les épitrochlées touchent quand les deux bras sont rapprochés en extension et en supination, cette dernière tare supposant une tuberculose osseuse chez un ascendant ou un collatéral, et, en effet, une cousine germaine de l'enfant est atteinte de coxalgie.
   
Huitième grossesse (même mari). La mère, trente-huit ans, cachectique, Wassermann positif, est soumise au traitement marin exclusif pendant les quatre derniers mois de sa grossesse. Une fille naît huit jours avant terme. Présentation normale. À l'âge de vingt et un jours, l'enfant mesure 51,5 centimètres et pèse 3,300 kg, valeurs très voisines de la normale. Macrocéphalie de 10 millimètres (périmètre crânien 36,1 centimètres, au lieu de 35,1 centimètres). Aucune réduction faciale (bizygomatique 73 millimètres, bipariétal 95 millimètres; donc écart de 23 millimètres entre le bipariétal et le bizygomatique, égal à l'écart normal pour l'âge). Proencéphalie nulle (fronto-occipital à la glabelle 124, fronto-occipital maximum 124). Aucune tare anatomique, en dehors d'une forte hypertrichose. Fontanelle normale. L'enfant, soumise au traitement marin, gagne 750 grammes dans le premier mois, 700 grammes dans chacun des deux mois suivants, 400 à 700 grammes dans chacun des six mois suivants. Première dent à sept mois. À neuf mois six jours, taille 69 centimètres, supérieure de 5 millimètres à la taille normale de l'âge; poids 7,100 kg, inférieur de 700 grammes au poids normal de l'âge, périmètre crânien normal (44 c. 2). Réduction faciale faible : 26 millimètres d'écart entre le bipariétal (120 millimètres) et le bizygomatique (94 millimètres), au lieu des 22 millimètres normaux. Proencéphalie : 3 millimètres (fronto-occipital à la glabelle 150, fronto-occipital maximum 153 millimètres). Aucune tare anatomique, en dehors d'un faible sillon transverse frontal et d'un front légèrement olympien. Cinq dents normales. Pas d'hypertrichose. Angles tout à fait normaux des bras (bras droit + 1°, gauche + 2°).
 
 
OBSERVATION III
 
Mme ( )...
Sept grossesses antérieures, les deux premières d'un premier mari, les cinq autres d'un second mari.
 
Première grossesse, garçon, né à terme, s'étant présenté normalement, pesant 2,050 kg. Actuellement quatorze ans, malingre, à la campagne.
 
Deuxième grossesse, garçon né à terme, s'étant présenté par le siège, beau poids à la naissance, mort à seize mois de méningite.
 
Troisième grossesse, fausse-couche de deux mois et demi.
 
Quatrième grossesse, garçon né à terme, mort-né, macéré.
   
Cinquième grossesse, fille, née à terme. À sept ans et demi, poids 19 kilogrammes (habillée), taille 1,13 mètres, valeurs à peu près normales pour l'âge. Périmètre crânien 51,5 centimètres, donnant une macrocéphalie de 15 millimètres. Réduction faciale très marquée: écart de 38 millimètres), au lieu de l'écart normal de 18 millimètres pour l'âge. Proencéphalie de 2 millimètres (fronto-occipital à la glabelle 178 millimètres, fronto-occipital maximum 180 millimètres). Front olympien, palais ogival. Glandes cervicales. À neuf ans, les dents de deuxième dentition ne sont pas encore apparues; les incisives médianes supérieures chevauchent; les dents sont cariées, dont plusieurs incisives cariées latéralement en croissant de lune.
 
Sixième grossesse, fausse-couche de quatre mois.
   
Septième grossesse, garçon, né à terme, s'étant présenté normalement, beau poids à la naissance, délivre très gros, hémorragies intestinales et buccales à l'âge de deux jours. A un mois onze jours, taille 55,2 centimètres, normale pour l'âge; périmètre crânien 37,8 centimètres, normal pour la taille; poids 3,550 kg, faible de 900 grammes pour la taille. L'enfant est exsangue. Sous l'influence du traitement marin, il gagne 980 grammes dans le premier mois, 650 grammes dans le deuxième mois, 570 grammes dans le troisième mois, puis 300 grammes dans chacun des trois mois suivants. Malgré la liqueur de Van Swieten donnée en gouttes, le poids reste stationnaire dans les trois mois qui suivent. L'anémie ne cède à aucun traitement (farines, fer, deux transfusions du sang de la mère pratiquées à l'hôpital). A dix mois, réduction faciale marquée: écart de 27 millimètres entre le bipariétal (115 millimètres) et le bizygomatique (88 millimètres), au lieu de l'écart normal de 20 millimètres pour l'âge. Proencéphalie 5 millimètres (fronto-occipital à la glabelle 151 millimètres, fronto-occipital maximum 156 millimètres). Bosses pariétales et frontales. Palais ogival. Teint jaune citron. À onze mois vingt-trois jours, poids 6,920 kg, c'est-à-dire poids de l'enfant normal de cinq mois dix jours, taille 69 centimètres; périmètre crânien 44,4 centimètres, aucune dent. L'enfant meurt subitement à douze mois.
   
Huitième grossesse (même mari). La mère, trente et un ans, Wassermann positif, est soumise au traitement marin exclusif pendant les sept derniers mois de la grossesse (injections sous-cutanées de 100 centimètres cubes de plasma, trois fois par semaine). Une fille naît à terme, pesant 4 kilogrammes. Présentation normale, poids du délivre inconnu. À deux mois huit jours, taille 59 centimètres, poids 5 kilogrammes, périmètre crânien 39,7 centimètres, valeurs d'une fille normale de trois mois. Enfant presque entièrement normale. Réduction faciale nulle (bipariétal 104 millimètres, bizygomatique 82 millimètres, donc écart de 22 millimètres, normal pour l'âge). Proencéphalie de 1 millimètre (fronto-occipital à la glabelle 139 millimètres, fronto-occipital maximum 140 millimètres). L'enfant soumis au traitement marin se développe normalement. À onze mois vingt-huit jours, malgré une rougeole qui a causé une perte de 700 grammes en un mois, l'enfant mesure 74 centimètres, taille de la fille normale de quatorze mois et pèse 8,600 kg. Son périmètre crânien est de 46,5 centimètres, supérieur de 5 millimètres à ce qu'il devrait être pour la taille. Réduction faciale marquée: écart de 28 millimètres entre le bipariétal (113 millimètres) et le bizygomatique (95 millimètres), au lieu de l'écart normal de 20 millimètres pour l'âge. Proencéphalie 3 millimètres), fronto-occipital à la glabelle, 161 millimètres, fronto-occipital maximum 164 millimètres). Aucune autre tare anatomique, en dehors d'une faible incurvation cubitale et de bosses frontales très légères. Huit dents normales, sauf un faible interligne dentaire supérieur. Teint rosé vif.
 
 
OBSERVATION IV
 
Mme D...
Réglée à dix-huit ans. Hérédités tuberculeuses. Cinq grossesse antérieures du même mari.
 
Première grossesse, fille, née à terme, présentation normale. Actuellement neuf ans, mal développée, malingre, glandes cervicales importantes, réduction faciale, implantation vicieuse des dents.
 
Deuxième grossesse, garçon né à terme, présentation normale. Rachitisme prononcé dans les premières années, tuméfactions épiphysaires, genu, valgum. Actuellement huit ans, microdontisme généralisé, interligne dentaire médian supérieur.
 
Troisième grossesse, fille, née à terme. Morte en bas âge.
   
Quatrième grossesse, fille, née à terme, présentation normale. A trois ans onze mois, retard important du développement: poids 9,750 kg, taille 90 centimètres, c'est-à-dire valeurs de la fille normale de vint mois. Rachitisme très accentué: énormes tuméfactions épiphysaires aux chevilles et aux poignets, jambes très fortement arquées, déformation thoracique, coup de hache sous-mammaire prononcé, ailerons costaux, clavicules en S. Exostoses crâniennes, bosses pariétales, sabot occipital, front olympien. Réduction faciale : 32 millimètres d'écart entre le bipariétal (128 millimètres) et le bizygomatique (96 millimètres), au lieu de 18 millimètres normaux pour l'âge. Proencéphalie de 5 millimètres (fronto-occipital à la glabelle 168, fronto-occipital maximum 173). Glandes cervicales, axillaires et inguinales. Sous l'influence d'un traitement marin sous-cutané assez court (quatre mois), le rachitisme régresse. À quatre ans trois mois deux jours, le poids est en augmentation de 1.100 grammes, les jambes se redressent, les tuméfactions épiphysaires fondent. À cinq and dix mois, enfant d'apparence normale. Le poids et la taille restent faibles: 12,800 kg, 89 centimètres, valeurs de la fille normale de deux ans huit mois. Périmètre crânien 48,8, normal pour la taille. Bizygomatique 102, bipariétal 132, fronto-occipital à la glabelle 173, fronto-occipital maximum 176.
   
Cinquième grossesse, fille, née à terme. Hypertrichose. A dix-neuf mois vingt-trois jours, 7,950 kg, (poids de la fille normale de neuf mois et demi), 75 centimètres (taille de la fille normale de quinze mois), périmètre crânien 46,9, à peu près normal pour la taille. Tares rachitiques calquées sur celles de l'enfant précédent, aussi accentuées. Fontanelle coronale encore largement ouverte. Réduction faciale: 28 millimètres (bipariétal 124, bizygomatique 96). L'enfant ne reçoit que seize injections de plasma en deux périodes, l'une d'un mois, l'autre de dix-huit jours. Le rachitisme n'est pas influencé par un traitement aussi court. À trois ans huit mois, tares rachitiques identiques. Poids 10,100 kg (valeur de l'enfant normale de dix-sept mois). Taille 81,5 centimètres (valeur de l'enfant normale de vingt-deux mois).
   
Sixième grossesse (même mari). La mère, vingt-neuf ans, très fatiguée, est soumise au traitement marin pendant les deux derniers mois de sa grossesse (injections de 50, puis de 100 centimètres cubes de plasma, trois fois par semaine). Naissance à terme d'une fille, pesant 3,400 kg (au lieu de 2,900 kg, poids de la fille normale à la naissance). Présentation normale. À un mois huit jours, poids de 4,150 kg, taille 54,5 centimètres, périmètre crânien 36,3 centimètres, toutes valeurs normales pour l'âge. Aucune tare anatomique, en dehors d'une fontanelle coronale grande et d'une saillie occipitale assez marquée. Aucune exostose crânienne; ni bosse pariétale, ni bosse frontale. Les mesures crâniennes n'ont pas été prises. L'enfant est élevée au sein, comme les précédents. Elle est revue à dix-neuf mois vingt-huit jours. Poids 8,340 kg, taille 74,5 centimètres, périmètre crânien 45,3 centimètres; toutes valeurs un peu faible pour l'âge. Mais aucune tare rachitique, en dehors d'une très légère incurvation fémorale et d'une faible tuméfaction épiphysaire des poignets. Thorax absolument net. Ni genu valgum comme chez le frère aîné, ni incurvation tibiale comme chez les deux sœurs qui précèdent. Pas de réduction faciale. Pas de front olympien. Léger sabot occipital. Léger interligne médian supérieur. Fontanelle non encore fermée, mesurant 2 centimètres sur 3. Douze dents. À vingt et un mois vingt-neuf jours: poids 9,030 kg, taille 76 centimètres, périmètre crânien 45,8 centimètres. Quinze dents. Même bon état. Le résultat obtenu est d'autant plus significatif que la mère a été seulement traitée pendant les deux derniers mois de sa grossesse et que l'enfant n'a reçu aucun soin spécial depuis la naissance.
 
 
OBSERVATION V
 
Mme M...
Tuberculose cutanée (lupus). Hérédités tuberculeuses. Deux grossesses antérieures du même mari.
 
Première grossesse, enfant mort-né, pesant 1,500 grammes.
   
Deuxième grossesse, garçon né à terme, présentation normale, beau poids à la naissance. À seize mois vingt et un jours, poids 10,600 kg, taille 78,5 centimètres, périmètre crânien 48 centimètres; toutes valeurs normales pour l'âge. Mais, tuberculose osseuse: spina ventosa de l'index droit, de l'auriculaire gauche et du cinquième métatarsien droit. Tuméfaction considérable des phalanges et vastes ulcérations purulentes. Hypertrichose extrêmement accentuée. Soumis au traitement marin aux doses de 50 centimètres cubes, puis de 100 centimètres cubes de plasma trois fois par semaine, l'enfant voit ses ulcérations cicatrisées en un mois; le spina ventosa est guéri en cinq mois et demi.
   
Troisième grossesse (même mari). La mère est soumise aux injections de plasma pendant les cinq derniers mois de cette grossesse (injection de 50 centimètres cubes, puis de 100 centimètres cubes, à raison de trois piqûres par semaine). Naissance d'un garçon à terme. À l'âge de un mois cinq jours, aucune hypertrichose, aucune tare anatomique, poids 3,850 kg, taille 54 centimètres, périmètre crânien 37,5 centimètres, toutes valeurs à peu près normales pour l'âge. Périmètre thoracique au niveau du mamelon 36 centimètres, excédant de 9 centimètres la moitié de la taille, par conséquent normal. L'enfant reçoit quelques piqûres de plasma. À quatre mois dix-neuf jours poids, 7 kilogrammes, taille 63 centimètres, périmètre crânien 43 centimètres, périmètre thoracique au mamelon 44 centimètres, toutes valeurs égales ou supérieures à la normale de l'âge. Première dent à six mois et demi. À dix mois seize jours, poids 9,150 kg, taille 73 centimètres, périmètre crânien 46,5 centimètres, périmètre thoracique 48 centimètres, toutes valeurs égales aux valeurs normales de l'enfant de douze mois. Quatre dents. À cinq ans neuf mois, 18,70 kg poids de l'enfant normal; de huit ans. Aucune tare anatomique, en dehors d'une légère réduction faciale (bizygomatique 117, bipariétal 145, fronto-occipital à la glabelle 182, fronto-occipital maximum 182). Vingt dents normales sans un stigmate. Aucune hypertrichose. État parfait. L'enfant a échappé à la tuberculose osseuse qui avait frappé le sujet précédent.
   
Quatrième grossesse (même mari). La mère est soumise encore aux injections de plasma pendant cette grossesse. Naissance d'un garçon à terme, pesant 4 kilogrammes. Présentation normale. A vingt jours, poids 4 kilogrammes, taille 54,5 centimètres, périmètre crânien 37,9 centimètres, toutes valeurs supérieures à la normale de l'âge. Aucune tare anatomique, en dehors d'un léger défaut d'ossification des pariétaux, disparu un mois après. Soumis au traitement marin de l'âge de vingt jours à l'âge de trois mois neuf jours, il pèse à vingt-sept mois 12 kilogrammes et mesure 86,5 centimètres, valeurs normales de l'âge. Son périmètre crânien (49 centimètres) est à deux millimètres près, le périmètre crânien normal de la taille. Aucune hypertrichose. Vingt dents normales. L'enfant échappe encore à la tuberculose osseuse qui avait frappé le frère aîné. A vingt-neuf mois, fin septembre, il meurt accidentellement d'une diarrhée profuse, semblant présenter tous les caractères de l'entérite cholériforme (selles en eau, zones algides, teint plombé, température 40,8°, pas de raideur de la nuque).
 
 
OBSERVATION VI
 
Mme T...
Deux grossesses antérieures du même mari. Ce mari, éthylique, accuse de la syndactylie (hérédo-syphilis probable).
 
Première grossesse, fille, née à terme, pesant 2,250 kg, morte à six ans de méningite.
   
Deuxième grossesse, fille, née à terme, pesant 2,500 kg, s'étant présentée normalement. À l'âge de vingt-trois mois treize jours, enfant exsangue, très maigre. Poids, 10,150 kg, au lieu de 13,650 kg, poids normal de la taille (94,5 centimètres). Périmètre thoracique au niveau du mamelon, 49 centimètres, au lieu de 53 centimètres. Périmètre crânien à peu près normal (49,4 centimètres). Réduction faciale très marquée: 35 millimètres d'écart entre le bipariétal (137 millimètres) et le bizygomatique (100,2 millimètres), au lieu de l'écart normal de 18 millimètres pour l'âge. Proencéphalie. Saillie occipitale très forte. Hypertrichose accentuée. Rachitisme: chapelet costal, tuméfactions épiphysaires. Glandes cervicales, axillaires et inguinales importantes.
   
Troisième grossesse (même mari). La mère, trente-deux ans, est soumise au traitement
marin pendant trois mois de cette grossesse (injection de 100 centimètres cubes de plasma, trois fois par semaine). Naissance à terme d'un enfant normal (garçon), pesant 4 kg, s'étant présenté normalement. A quatorze jours, poids 4,190 kg, taille 54 centimètres, valeurs de l'enfant normal de un mois. Périmètre crânien à peu près normal: 36,8 centimètres au lieu de 37,4. Périmètre thoracique au mamelon 37 centimètres, c'est-à-dire, excédant de 10 centimètres la moitié de la taille. Aucune tare anatomique. Crâne normal, pas de réduction faciale, pas de proencéphalie. L'enfant nous est amené tous les mois par la mère. À deux mois seize jours, poids 5,850 kg, taille 61 centimètres, périmètre crânien 41,1 centimètres, valeurs de l'enfant normal de trois mois et six jours. Aucune réduction faciale: écart normal de 22 millimètres entre le bipariétal (106 millimètres) et le bizygomatique (84 millimètres). Aucune proencéphalie (fronto- occipital à la glabelle 142 millimètres, fronto-occipital maximum 142 millimètres). Très légère hypertrichose. Cheveux roux. A sept mois vingt jours, taille 71,3 centimètres (c'est-à-dire taille de l'enfant normal de dix mois), poids 9,400 kg (c'est-à-dire poids de l'enfant normal de douze mois et demi). Aucune tare. Ni rachitisme, ni glandes. Teint rosé vif. Actuellement deux ans et demi, à la campagne, non revu. «Très bel enfant», dit la mère.
 
 
OBSERVATION VII
 
Mme B...
Deux grossesses antérieures sans albumine.
 
Première grossesse, accouchement prématuré à six mois. L'enfant vit dix heures.
 
Deuxième grossesse, accouchement prématuré à sept mois et demi. Présentation de la face. Poids à la naissance: 1 kg. Couveuse, enveloppements ouatés pendant quatre mois. L'enfant meurt à neuf mois de méningite.
   
Troisième grossesse (même mari). La mère àgée de vingt-huit ans, est soumis au traitement marin pendant tes six derniers mois de cette grossesse. Injections de plasma: 50, puis 100 centimètres cubes, à raison de trois piqûres par semaine. Pas d'albumine. Naissance à terme d'un garçon normal, pesant 3 kg. Présentation normale. À l'âge de un mois vingt-huit jours, poids 4,250 kg, taille 54 centimètres, périmètre crânien 37,3 centimètres. Le poids est supérieur de 170 grammes à ce qu'il devrait être normalement pour la taille. La taille présente un retard de 3 centimètres pour l'âge. Le périmètre crânien est normal à 1 millimètre près (37,3 au lieu de 37,4 centimètres). Pas de réduction faciale (bizygomatique 79, bipariétal 102, donc excès du bipariétal sur le bizygomatique, 23 millimètres, au lieu de 22 millimètres normaux). Crâne normal de forme: ni front olympien, ni sabot occipital, ni bosses frontales ou pariétales. Sutures simplement un peu larges et défaut d'ossification des pariétaux. Seize jours après, l'ossification des pariétaux est en bonne voie; elle est terminée à l'âge de trois mois.
 
L'enfant est soumis au traitement marin dès l'âge de un mois vingt-huit jours jusqu'à l'âge de huit mois seize jours. Première dent à sept mois. À onze mois dix-sept jours, poids 7,650 kg, taille 70,5 centimètres.
 
À deux ans un mois dix-neuf jours, poids 11 kilogrammes, taille 85,3 centimètres, valeurs voisines des valeurs normales de l'âge. Dix-huit dents. Hérédité maternelle tuberculeuse. Père de la mère mort à quarante-trois ans de tuberculose pulmonaire.
 

   Retour