SANTÉ DE L'OCÉAN
René Quinton - pionnier des sciences de l'océan - et il y a d'autres dans nos pages.
   
OCÉAN PLASMA ET PLASMA HUMAIN
 
 
ETUDE COMPAREE
DES PROPRIETES THERAPEUTIQUES
DES PRÉPARATIONS D’EAU DE MER
 
André Passebecq
Ph. D, M.D, naturopathe
Jean-Marc Soulier
Ph. D, pharmacien
 
 
   I. Le terrain
   
Introduction
 
"Le microbe n'est rien, le terrain est tout"
 
Au cours de l’évolution de la médecine, la notion de terrain a fait son chemin et occupe désormais une place prépondérante, tant dans la recherche des causes premières des pathologies que dans l'établissement d'un traitement qui ne soit pas seulement symptomatique ou palliatif mais véritablement curatif.
 
Le terme de "terrain" est judicieusement emprunté à l'agriculture: on sait que le sol n’est pas le support inerte de la matière végétale qui y croît, mais que sa composition minérale, sa vie microbienne, sa structurer son pH, etc, influencent considérablement la santé des cultures qui s'y développent.
De manière analogue, on reconnaît aujourd'hui que le terrin d'un individu le prédispose à tel développement physiologique et le sensibilise à certains types de pathologies.
 
D'un point de vue anatomiquc, le biologiste français René-Quinton (1866 -1925), auteur de “L’eau de mer - milieu organique", a montré que la composition et la structure du terrain organique (le milieu interne) présentent de grandes similitudes avec celles d'eaux de mer sélectionnées, élaborées et conditionnées de façon rigoureuse de manière à obtenir ce que l'on appelle un Plasma Marin [ou Océan Plasma].
 
L'objet de ce dossier est de faire une présentation comparative entre d'un côté le terrain et les conséquences des déséquilibres qu’il peut subir, et de l'autre l'Océan Plasma, sa composition et son potentiel vital. Nous en déduirons les liens existant entre les plasmas humain et le plasma marin afin d'étudier les effets thérapeutiques de l'eau de mer et les applications qui peuvent en résulter sous forme buvable.
   
l. Le terrain
 
Utilisé dans diverses disciplines médicale le terme de “terrain" est susceptible de regrouper aussi bien les positions génétiques et physiologiques que des caractéristiques morphologiques ou psychiques. Pour notre part, nous l'utiliserons ici sous sa définition physiologique: le terrain est assimilé au milieu intérieur, constitué d'un ensemble de liquides organiques: la lymphe, le plasma sanguin, le liquide interstitiel, soit 25 à 30% de la masse de l'organisme.
 
C'est le milieu intérieur qui fournit aux cellules de l'organisme tous les matériaux nécessaires à leur survie et à leur activité. C'est dans ce milieu également qu'elles évacuent leurs déchets. Le milieu intérieur est le point de convergence des différents systèmes régulateurs de l'organisme. L’ensemble de ces mécanismes complexes interagissent pour assurer l'homéostasie du milieu intérieur: maintien de la pression osmotique, du pH, de la pression partielle d'oxygène et de gaz carbonique, de la température, de la glycémie...
 
Le respect de l'homéostasie est une condition sine qua non de la santé de l'organisme: c'est un équilibre dynamique qui sans cesse doit être rétabli face aux modifications dues à l'environnement et au métabolisme. Un terrain organique sain est la base de la santé et inversement les maladies prennent racine dans un terrain appauvri ou engorgé.
 
En amont de la plupart des pathologies, on trouve un terrain déséquilibré.
   
II. Le milieu intérieur
 
  • Du point de vue strictement minéral, le milieu intérieur est une solution aqueuse d'électrolytes dosée à 9‰. Ces éléments sont classés en fonction de leur concentration: les sels minéraux dont ia concentration est supérieure à 1 mg/litre;
  • les oligo-éléments pour lesquels la concentration est inférieure à 1 mg/litre.
 
A. Les sels minéraux
 
Les quatre cations les plus abondants dans l'organisme sont le sodium, le potassium, le calcium et le magnésium, auxquels est indissociablement lié le phosphore. Le sodium est location monovalent caractéristique du milieu extracellulaire et, réciproquemenHe-potassium celui du liquide intracellulaire.
 
La composition des sels présents dans le liquide intracellulaire est très différente de celle du liquide extracellulaire mais dépend directement de la composition de celui-ci. Leurs relations sont assurées par les pompes à ions de la membrane cellulaire.
 
Le Sodium
 
Parmi les sels indispensables à la vie, le chlorure de sodium est quantitativement le plus important dans le milieu intérieur. Globalement, on peut dire que c'est la teneur en sodium qui régit l'osmose des liquides intercellulaires. Avec le potassium, le sodium exerce une action déterminante sur la dépolarisation de la fibre nerveuse et musculaire. Avec le magnésium, le sodium régule l'activité de l’acétylcholine et par voie de conséquence influence le péristaltisme intestinal. Le rapport sodium-calcium semble avoir une influence prépondérante dans la contractibilité du myocarde.
 
Le Potassium
 
Le potassium a une action directe sur l'automatisme cardiaque, le travail musculaire et les glandes endocrines. Une carence ou un excès en potassium entraînent donc des troubles cardiaques, une insuffisance ou Tarrêt de la croissance, un affaiblissement du système nerveux, une fatigue physique musculaire, un affaiblissement du terrain et une plus grande réceptivité à la maladie (rhinite, bronchite, douleurs articulaires, furoncles, caries dentaires). Lorsque l'équilibre sodium-potassium est rompu, le potassium intracellulaire est remplacé par du sodium et de l'hydrogène issus du milieu intérieur, ce qui entraîne une acidification du liquide intracellulaire et l'alcalinisation du liquide extracellulaire.
 
Le Calcium
 
C'est le minéral le plus abondant de l'organisme. Il représente 2% du poids du corps dont 99% sont contenus dans le squelette, le reste se trouvant dans le milieu intérieur: c'est principalement un électrolyte du milieu extra-cellulaire dont le pendant intracellulaire est le magnésium. Le taux de calcium dans le sang est constant (calcémie). Il ne varie que dans le cas de maladies osseuses, de rhumatismes chroniques ou de tétanie. En cas de carences, ce sont les os qui cèdent leur calcium au sang.Le calcium intervient dans la respiration cellulaire, l'excitabilité de la fibre nerveuse, la contraction musculaire, et participe à la coagulation du sang. Comme les autres cations bivalents, c'est un stabilisateur des structures.
 
Le Phosphore
 
Le phosphore est indissociablement lié au calcium. Le déséquilibre de leur rapport empêche une bonne assimilation et la fixation du calcium, à la suite de quoi on observe un retard de croissance chez l'enfant, et chez l'adulte des ostéopathies.Le phosphore se rencontre dans l'organisme sous forme minérale et organique. Minéral, le phosphore forme le tampon phosphate jouant un rôle important dans l'équilibre acido-basique. C'est un des composants principaux de la réserve'alcaline de l'organisme. Constituant de molécules organiques, le phosphore est indu dans les acides nucléiques, ribonucléiqucs et les transmetteurs d'énergie (A.D.P - A.T.P).
 
Le Magnésium
 
Comme le potassium, on trouve le magnésium principalement dans le liquide intracellulaire. Le milieu intérieur n’en contient qu'une petite quantité. Le magnésium a un rôle important dans l'ossification, la métabolisation des sucres, la contraction musculaire et est indispensable à l'activité des leucocytes: plus encore que le potassium et le calcium, le magnésium constitue un agent anti-pathologique. Il participe aux modifications de la perméabilité cellulaire et quand celle-ci est défectueuse, la santé de la cellule est compromise, et en conséquence celle de l'organisme. Le déficit en magnésium entraîne certains troubles neuromusculaires, exprimés par la spasmophilie. Au cours du 3ième âge, perte de force, fatigue chronique, tremblements sont fréquemment les symptômes d'une carence magnésienne.
 
Interactions et équilibre des sels minéraux
 
L'utilisation du magnésium n'est possible qu'en présence d'un rapport calcium-phosphore équilibré. Le magnésium agit comme régulateur de la fixation du calcium et fait office de convoyeur du phosphore. Il est donc partie intégrante du complexe calcium-phosphore. Si l'équilibre calcium-magnésium est rompu, on observe une moindre résistance à la maladie, à la fatigue, un rendement intellectuel plus bas et un vieillissement précoce. Par ailleurs, un taux de potassium anormal entraîne un déséquilibre en magnésium et en sodium. Aucun sel n'est indépendant de l'ensemble, mais tous interagissent directement ou indirectement avec chacun des autres électrolytes.
 
Bien plus que le comportement d'un sel isolé, c'est l'équilibre général de la matrice saline du milieu intérieur qui va déterminer le bon fonctionnement de I'organisme.
 
Par exemple, en observant l'influence des différents sels sur le fonctionnement cardiaque, on remarque que tous interviennent : le sodium par la volémie et son rapport avec le calcium, le potassium régulateur de l'automatisme cardiaque, le calcium et le magnésium en présidant à la contraction musculaire, etc.
 
B. Les oligo-éléments
 
Les oligo-éléments sont des métaux ou des métalloïdes qui ne représentent qu'un pourcentage infime des constituants organiques. Pourtant, ils assument bon nombre de fonctions majeures: ils sont cofacteurs d'enzymes, constituants des vitamines comme le cobalt dans la vitamine B12, transporteurs d'électrons comme le fer, et forment également le noyau de la molécule d'hémoglobine. Ils régulent les mécanismes hormonaux (iode et thyroïde) et occupent une place de choix dans le mécanisme de l'immunité (cuivre, manganèse...).
 
L'étude in vivo des oligo-éléments est délicate: les réactions impliquant des oligo-éléments sont souvent réversibles et nécessitent des conditions spécifiques dépendant de l'acidité du milieu, de l'oxydation des éléments présents, de la température, de la présence ou l'absence d'autres oligo-éléments, de l'enchaînement des réactions préalables (synergie des actions), de la concentration du substrat, de la forme des éléments présents (coefficient de dissociation des sels, niveau d'activation des ions...).
 
Aucun élément ne peut être étudié hors de son contexte. II se dégage cependant un certain nombre de règle; concernant l'usage des oligo-éléments:
  • la multitude des interactions: le fer ne peut agir que si le cuivre préside à son absorption et a soi utilisation dans l'organisme, sans oublier que l'assimilation du fer et du cuivre dépend de la quantité de manganèse dont dispose l’organisme. Une prise importante de cuivre entraîne n In longue une carenée en zinc, etc.
  • leur activité à des dosages infimes: un milliardième de gramme de métal contient 2,5 milliards d'atomes pour réactiver une molécule d'une enzyme, il suffit d'un à une dizainc d'atomes (ex : la carboxypeptidase, la cytocupréine humain dont le maximum d'activité se situe de 200 à 240 micro-grammes de cuivre et qui baisse entre 240 et 400 pour disparaître à 675. Sa teneur est de 2 atomes g/mol (27));
  • l'importance de la forme: sous laquelle l'oligo-élément est fourni à l'organisme, dont va dépendre son activité biologique;
  • la diversité des éléments nécessaires: la plupart sinon tous les éléments du tableau de Mendéleïev (métaux et métalloïdes) sont utilisés par l'organisme. Leur rôle est connu ou présumé;
  • les conséquences majeures de leur carence: une carence en cuivre, par exemple, entraîne infections, anémie, déséquilibre de la thyroïde, de l'hypophyse et des glandes génitales, fragilité osseuse, auto-intoxication (par dysfonctionnement enzymntique).
 
L'ensemble des oligo-éléments représentent environ 3% des électrolytes présents dans le milieu intérieur. Les oligo-éléments y forment une synergie extrêmement complexe don’t le déséquilibre conduit d'un terrain sain à un terrain prédisposé à tel type de pathologie, comme le montrent les travaux de Ménétrier.
 
C. Le pH
 
L’homéostasie du pH du milieu intérieur est un des facteurs essentiels de l’équilibre organique. Les marges de variation du pH sont étroites: de 7,35 à 7,45. Hors de cette zone idéale, l'activité de l'organisme n'est plus optimale et se dégrade jusqu'à 6,8 en terrain hyperacide et 8 en alcalose extrême. Passé ces limites, le métabolisme se détériore jusqu'à entraîner la mort de l'organisme.
 
Le pH de l'organisme est maintenu grâce au tampon présent dans le milieu intérieur, soit principalement les tampons acide carbonique-carbonate, phosphate bi- et monobasique et les tampons protéïques.
Le pH est influencé par:
  • les sous-produits métaboliques: acide lactique résultant de l'activité musculaire, acide carbonique produit lors des mécanismes respiratoires...
  • l'alimentation: chaque catégorie d'aliments influence le pH selon sa composition et les mécanismes qu'il déclenche; un aliment acide par sa composition peut s'avérer alcalinisant suite à sa métabolisation.
 
L'excès d'acidité provoque dû nombreuse perturbations:
  • affaiblissement du tissu cutané: peau, cheveux, ongles, dents;
  • détérioriation des muqueuses du tube digestif : microlésions intestinales favorisant l'auto-intoxication, brûlures rectales, gencives enflammées;
  • irritation du système nerveux : sciatique, tendance dépressive;
  • spasmes et crampes musculaires;
  • réceptivité accrue aux infections;
  • fatigue chronique;
  • blocage de certains minéraux rendus indisponibles.
Avec ces faits en mémoire, nous abordons maintenant l'étude de l'eau de mer.
   
III. L'eau de mer
 
L'eau de mer est un milieu de vie extraordinairement riche et complexe. Elle présente de nombreuses particularités don’t certaines sont encore inexpliquées.
 
Tout d'abord, rappelons que la connaissance de la structure de l'eau elle-même reste incomplète: à ce jour, aucun modèle ne permet d'expliquer l'ensemble des propriétés physico-chimiques de l'eau. De plus, les éléments composant la matrice saline marine présentent eux aussi des propriétés spécifiques : par exemple, le coefficient de dissociation des sels présents dans l'eau de mer est supérieur à celui observé pour les sels dissous dans l'eau distillée, malgré la présence simultanée d'autres sels, dans l'eau de mer.
Une solution à 33‰ de sels marins redissous dans l'eau distillée ne présente pas toutes les propriétés d'une eau de mer naturelle ayant la même salinité.
 
Coefficient de dissociation des sels dans l’eau de mer et l’eau distillée (d'après Ivanoff (7))
 
Valeurs de solubilité
Valeur des produits de solubilité (en mol/L) de sels dans l'eau distillée et dans une eau demer de salinité 35‰ (à 20°C). Sont fournis également les produits ioniques (en mol/L) correspondant aux mêmes sels dans une eau de mer de chlorinité 19‰, à à 20°C, et pour un pH égal 1a 8,2.
 
 
Par ailleurs, la plupart des constituants dissous dans l'eau de mer (excepté le CaCO3) sont loin d'y être saturés, et ce indépendamment de l'importance des apports extérieurs ou de la disponibilité de ces éléments dans les roches immergées.
 
Les lois de Dittmar (7) montrent que quelle que soit la concentration saline totale, les concentrations relatives des différents ions présents dans l’eau des océans par rapport à celle du chlore peuvent être considérées comme constantes. Les mécanismes complexes régulant ces concentrations ne sont pas entièrement élucidés.
 
Par ailleurs, on connaît les problèmes de la reconstitution artificielle des eaux de mon: les chimistes sont contraints d'effectuer certaines modifications concernant le dosage et liées à la stabilité d'éléments présents à très faible concentration.
 
Cycle du phosphore dans l’océan (d'après Ivanoff)7))
 
Cycle du phosphore dans l’océan
Le phosphore parcourt au sein de l'océan un cycle où il apparaît atternativement sous formes organique et minérale: la minéralisation du phosphore organique résulte de l’action bactérienne. Inversement, te phosphore inorganique est indu dans la matière organique suite à sa métaboteation par les plantes et les animaux.
Au total, le phosphore se trouve dans les eaux de mer sous forme de divers composés organiques en suspension ou en solution, sous forme de phosphates inorganiques insolubles ou adsorbés par des particules en suspension, enfin et surtout sous forme de phosphates inorganiques solubles à savoir les ions constituant les tampons phosphates. C'est de l'équilibre de ce cycle que dépend la concentration en phosphore dans l'océan.
 
La richesse et la diversité des sels minéraux et des oligo-éléments présents dans l'eau de mer sont exceptionnelles. Grégory et Overberger ont montré que la matrice saline marine contient les 92 éléments du tableau périodique de Mendeeïev.
 
On y trouve tous les sels nutritifs vitaux et l'intégralité des oligo-éléments, dosés à des concentrations variant entre 1 mg/l et 10- 10mg/l. Elle possède un pouvoir tampon très important, un pH compris entre 7,9 et 8,3 et une concentration saline moyenne de 33‰.
 
Mais surtout, tous les minéraux sont contenus dans l'eau de mer à une concentration proche de la concentration à laquelle ils sont disponibles en moyenne dans le milieu intérieur de I'homme.
 
Concentration des éléments dans l'eau de mer et dans leur environnement
(d'après Ivanoff (7))
 
 
Elément
Masse
Présent en 600g de roches en mg
Concentration
Dans l'eau de mer en mg/kg
Poucentage
% dissous et en suspension
Si
Al
Fe
Ca
Na
K
Mg
Ti
Mn
P
S
C
Cl
Sr
Ba
Rb
F
Cr
Cu
V
Ni
W
Li
Ce
Zn
Sn
Co
Y
La
Pb
Mo
Cs
Br
As
Sc
B
U
Se
Cd
Hg
I
Ag
Au
Ra
165 000
53 000
31 000
22 000
17 000
15 000
13 000
3 800
560
470
300
300
290
250
230
190
160
120
60
60
60
41
39
26
24
24
24
19
11
10
9
4
3
3
3
2
2
0.4
0.3
0.3
0.2
0.06
0.003
6.10 to the -7
3
0.01
0.01
400
10 500
380
1 300
0.001
0.002
0.07
900
30
19 000
13
0.03
0.12
1.3
0.000 05
0.003
0.002
0.002
0.000 1
0.17
0.000 005
0.01
0.000 8
0.000 1
0.000 3
0.000 01
0.000 93
0.01
0.000 5
65
0.003
0.000 04
5
0.003
0.000 4
0.000 1
0.000 03
0.08
0.000 04
0.000 02
10 to the -10
0.002
0.000 02
0.000 03
1.8
62
2.6
10
0.000 03
0.000 4
0.015
300
10
6 550
5.2
0.015
0.06
0.08
0.000 04
0.005
0.003
0.003
0.000 25
0.4
0.000 02
0.04
0.003
0.000 4
0.001 5
0.000 1
0.000 3
0.1
0.01
2 170
0.1
0.001
250
0.15
0.1
0.03
0.01
30
0.06
0.7
0.015
 
 
Tableau des pourcentages dissous ou en suspension dans l'éau de mer, en admettant que chaque kg de celle-ci a lessivé 600 gr de roche comme l'estiment les géographes.
 
   
IV. L’eau de mer et l'organisme humain
 
Présentation comparée de la composition saline de l'eau de mer et des liquides organiques - (valeur des compositions organiques d'après Canon (9))
 
Comparaison des concentrations des électrolytes dans l'eau de mer isotonique. le liquide extra-cellullaire, le plasma sanguin et le liquide «ntra-celtulaire. La hauteur de chacune des colonnes représente la concentration totale des électrolytes.
 
Légende (cliquez)
 
 
L'étude conjointe de l’eau de mer et du milieu interne fait ressortir (a similitude entre les compositions minérales du plasma humain et de l'eau de mer.
 
De plus, l'examen des résultats de traitements utilisant des préparations d'eau de mer correctement élaborées, montre l'étonnante efficacité thérapeutique de l'eau de mer. Comment l'expliquer? Quels sont les liens entre l'eau de mer et le milieu vital de l'organisme et dès lors, quelle est l'influence de l'eau de mer sur l'équilibre ionique et minéral de l'organisme?
Précurseur de la biologie marine, René Quinton a, par le biais de la zoologie, ouvert une réflexion concernant ces questions que nous retenons ici essentiellement pour l'intérêt de ses hypothèses et de ses applications thérapeutiques.
 
Quinton étudie l'évolution de la lignée zoologique de l'origine de la vie à nos jours; voici les grandes lignes clé de son raisonnement:
 
1. Les premiers êtres vivants sont des organismes unicelIulaires qui sont les ancêtres des cellules humaines.
 
2. Ces organismes unicellulaires vivaient dans l'eau de mer. Leurs besoins en oligo-éléments et en sels minéraux étaient assumés à partir de l'eau de mer. C'est également le pouvoir tampon du milieu marin qui assurait leur équilibre acide-base.
 
3. Suite à un grand nombre d'observations zoologiques que nous ne développerons pas ici, Quinton émet l'hypothèse que pour assurer le plein développement cellulaire, l'organisme humain a conservé comme milieu intérieur un milieu similaire à l'eau des océans à l'origine de la vie.
 
4. Il constate que l'eau de mer isotonique, c'est-à-dire ramenée à la concentration du milieu interne, est restée le milieu de vie privilégié des cellules animales et humaines.
 
5. Il postule que du point de vue minéral, les plasmas humain et marin sont des milieux de même nature. Autrement dit, "il y aurait identité physique et physiologique entre I'eaude mer et le milieu interne de l'organisme". Non seulement ils possèdent des compositions minérales voisines mais aussi la forme spécifique, l'organisation et la synergie des oligo-éléments et des sels minéraux formant la matrice saline de l'eau de mer sérient voisines de celles des composants du milieu interne.
 
6. Les différentes hypothèses de Quinton impliquent des séries entières de faits que l'expérimentation et l'observation zoologiques confirment (19). Quinton étudie alors les applications médicales qui peuvent résulter de ses conclusions.
 
7. Quinton, entouré d'une équipe médicale, développe durant plus de 25 ans ce qui fut appelé la "Méthode marine" à l'aide notamment du "Plasma de Quinton", (Plasma Marin ou Océan Plasma) en solution isotonique injectable.
Les travaux des docteurs Jarricot (8,9,10,11), Robert-Simon (22), Lachèze (13), Macé et de Quinton (20, 21, 22) partent du principe qu'en régénérant le milieu intérieur appauvri, duquel se nourrissent les cellules, au moyen de préparations d'eau de mer purifiée, de composition équilibrée et complète, le malade reconstruit globalement son terrain. Les cellules peuvent à nouveau y puiser les éléments qui leur
sont nécessaires. Leurs travaux, en raison du contexte de l'époque, portent principalement sur les affections cutanée de tout ordre, les asthénies neurovégétatives, les anorexies, les cachexies extrêmes, les diarrhées infantiles, les déshydratations profondes, les gastro-entériles, la tuberculose pulmonaire, le choiera, le typhus.
Les résultats sont exceptionnels et de nombreux développements devraient être apportés aujourd'hui aux travaux de ses précurseurs. Leurs écrits et les cas cliniques répertoriés (8, 9, 10, 11, 13, 14, 22) apportent une preuve de l'intérêt thérapeutique majeur des hypothèses de Quinton et de l'efficacité de la méthode.
   
V. Spécificité du Océan Plasma
 
A. Forme
 
Plusieurs modes d'utilisation de l'eau de mer peuvent être employés:
 
1. la thalassothérapie, qui préconise l'utilisation de l'eau de mer à l'état naturel, en externe à une température de 36°, se fonde également sur les bénéfices du climat marin;
 
2. la forme injectable: préparation du Océan Plasma en solution isotonique injectable;
   
3. la forme buvable: Océan Plasma en solution hypertonique. Sa concentration en sels est celle de l'eau de mer, soit 33‰ et donc hypertonique par rapport au milieu intérieur de l'organisme humain, dont la concentration saline est de 9‰. C'est cette forme que nous étudierons plus spécifiquement.
 
Précisons que les résultats obtenus dépendent bien évidemment de la qualité des préparations.
Nous entendons par Océan Plasma un produit élaboré exclusivement partir d'eaux de mer sélectionnées pour leur équilibre et leur richesse en oligo-éléments, et conditionnées selon des procédés respectant les propriétés vitales de l'eau de mer. La forme, la composition et la synergie des sels minéraux et des oligo-éléments marins doivent être préservés jusqu'à leur assimilation par l'organisme.
 
B. Océan Plasma est un milieu vivant
 
Rappelons que la matière vivante se distingue essentiellement de la matière minérale par son organisation et non par la nature des atomes la composant. Une cellule vivante est bien plus que la somme des éléments qui la composent. Le simple dosage des composants ne suffit donc pas, à lui seul, à la compréhension de la valeur thérapeutique du Océan Plasma.
 
Une bonne illustration peut être trouvée dans les eaux minérales thérapeutiques: sauf en ce qui concerne les éléments qui y sont abondants, beaucoup d'eaux développent leur activité curative essentiellement lorsqu'elles sont prises au griffon. Selon les conditions de conservation, ces eaux perdent leurs propriétés bien que les éléments constitutifs restent présents.
Doit-on, dès lors, envisager un état physique particulier de ces éléments à l'émergence ? De nombreuses théories pourraient être développées, à commencer par celle de la "dynamisation" homéopathique, dont le substratum aujourd'hui le plus vraisemblable serait un état particulier du solvant, en l'occurence l'eau.                               
 
Partant de là, comment envisager l'action thérapeutique spécifique des oligo-éléments présents dans l'Océan Plasma? L'hypothèse de l'identité “physiologique" entre plasma humain et marin laisse entendre une disponibilité particulièrement adaptée aux besoins de l'organisme humain, hypothèse que les travaux réalisés à ce jour portent à prendre en considération.
 
C. Equilibre en sels minéraux et en oligo-éléments
 
L'étude du milieu intérieur a mis en évidence les interactions entre les sels qui le constituent. L'équilibre général prime: chaque sel ne pourra être assimilé et métabolisé correctement que si le milieu intérieur est équilibré, même si, isolément, il est disponible au dosage correspondant aux besoins de l'organisme. Ceci souligne les limites, voire les dangers, de la prise plus ou moins massive d'éléments unitaires. Par exemple, d'après le docteur F. Mirce (26), l'assimilation prolongée de sels de magnésium mènerait à terme à un déséquilibre du foie et du pancréas.
Sans  contenir  des  doses  pondérales  importantes  de  sels minéraux, Océan Plasma constitue un apport parfaitement équilibré et assimilable, permettant ainsi à l'organisme de se réguler.
 
Son assimilation est excellente:
"Bien involontairement, des personnes hospitalisées suite à l'absorption accidentelle et massive d'eau de la Mer Morte offrent une démonstration de l'efficacité de l'absorption des sels marins à l'état naturel. On note à la lecture de leur dossier (Oren et Rapoport, 28) que rapidement le taux de magnésium a considérablement augmenté. Il en est de même pour tous les sels présents dans l'eau de mer, le Ca, Na, K.
Les personnes étudiées ont assimilé l'eau de mer passivement, par simple osmose, avec une telle efficacité que les principaux problèmes de santé survenant suite à ces accidents sont des hypermagnésies et des hypercalcémies extrêmes".
 
De même que pour les questions de reminéralisation lors de l'utilisation d'oligo-éléments, l'importance de la forme utilisée est primordiale. De plus, le choix des éléments à prescrire, seuls ou associés, reste délicat. Si un oligo-élément est le principal agent d'un traitement, cet élément n'agit pas isolément dans l'organisme.
 
En considérant ces données, on estime mieux la valeur tout à fait spécifique du Océan Plasma en oligothérapie: c'est une synergie naturelle, parfaitement assimilable, contenant tous les oligo-éléments utilisés par l'organisme au dosage correspondant à l'équilibre du milieu intérieur.
   
D. Equilibre acide-basique
 
Résultant de l'équilibre minéral, le pH devrait être rétabli par l'Océan Plasma. Le médecin allemand Röpffer (29) a suivi de manière approfondie l'évolution du pH de l'organisme chez les personnes auxquelles il a prescrit des cures hydromarines. Il conclut:
 
"Pour les organismes normaux et alcalins, une augmentation des valeurs acides a été établie sans l'ombre d'un doute. De même, pour les organismes hyperacides, on a observé une diminution notoire des valeurs acides. Aucun cas ne demeure sans être influencé. Nous en concluons donc que dans le cas d'une acidité globale inconstante, une cure d'eau de mer buvable entraÎne le recouvrement d'une acidité normale. On constate notamment une influence très favorable dans le cas de gastrites consécutives à des erreurs alimentaires ou a des abus d'alcool et de nicotine".
 
Par lui-même, le pH est un facteur essentiel de l'homéostasie, de plus il devrait être considéré dans tout traitement lié aux sels minéraux et oligo-éléments: l'acidification du milieu intérieur provoque une déminéralisation de l'organisme; une fois les électrolytes du milieu intérieur neutralisés par l'excès d'acidité, ce sont les minéraux contenus dans les organes qui sont mobilisés ; les tissus perdent ainsi leurs minéraux.
En corollaire, la déminéralisation entraîne une acidification du terrain. Il-se forme ainsi un cercle vicieux aboutissant à la dégradation de l'équilibre minéral.
 
   
VI. Application
 
Cure d’hygiène vitale
 
Aujourd'hui, les problèmes d'hygiène de vie sont légion: stress, horaires décalés, vie en cité, pollutions en tout genre, aliments raffinés et carences en minéraux, etc.
 
Il y a une dizaine d'années, le U.S, Public Heafth Service répertoriait aux Etats-Unis, un nombre impressionnant de soins par an: 50 millions de personnes soignées pour des problèmes d'allergies, 110 millions pour des troubles digestifs, 70 millions pour obésité, 10 millions pour maladies cutanées, 5 millions par empoisonnement suite à une prescription pharmaceutique, on répertorie 32 millions d'édentés complets, etc ; en conclusion, le rapport estime que seulement 2% de la population jouit d'une santé convenable.
La majorité des affections dites de civilisation peuvent, schématiquement être répertoriées en 2 classes en fonction de l'état du milieu intérieur:
  • soit le terrain est surchargé en toxines,
  • soit il est carence ou déséquilibré notamment en oligoéléments et en sels minéraux.
 
l'Océan Plasma constitue un apport en sels minéraux et en oligo-éléments remarquable. C'est toute la balance en électrolytes qui se trouve mise en jeu:
  • il  est  complet :  les  92  éléments  existant  à  l'état  naturel du tableau périodique y sont présents;
  • il  est  équilibré  :  les  sels  minéraux  et  les  oligo-éléments y sont contenus aux dosages correspondant à l'équilibre organique;
  • il  est  parfaitement  assimilabie.
 
De plus, nous avons vu l'action sur le pH organique de la cure marine. Cette régénération du milieu intérieur contribuerait grandement à favoriser l'élimination des toxines.
Au vu de l'état de santé général et du nombre impressionnant de carences minérales, la nature du Océan Plasma le situe donc comme un complément nécessaire dans la majorité des traitements de terrain. Il correspond à l'équilibre minéral du terrain dans sa définition physiologique.
 
Asthénie et revitalisation
 
II faut prendre en compte l'action du Océan Plasma sur tous les types de fatigues physique et psychique liées au déséquilibre minéral, que ce soit les fatigues physiques générales, les douleurs musculaires chroniques ou consécutives à l'effort, notamment celles du sportif ; ainsi que les fatigues psychiques, troubles de la concentration et de la mémoire, irritabilité, anxiété, pessimisme, troubles du sommeil, stress et spasmophilie.
 
Problèmes digestifs
 
Les déséquilibres du pH et les surcharges en toxines du sang trouvent le plus souvent leur origine dans le déséquilibre du mode alimentaire et le mauvais fonctionnement intestinal et digestif en général: aérophagie, douleurs d'estomac, brûlures, crampes, spasmes colitiques, constipation, dyskinésie biliaire, diarrhée, insomnies digestives et problèmes hépatiques en sont les conséquences et débouchent le plus souvent sur un traitement symptomatique à l'aide de médicaments antiacides, iaxatifs, pansements intestinaux, antimigraineux et digestifs de toutes sortes.
Les traitements réalisés à partir d'eaux de mer ont montré leur intérêt pour l'ensemble de ces questions. Kühnau (29) a noté l'amélioration de toutes les muqueuses du système digestif suite aux cures marines. Quinton et Jarricot ont traité de nombreux cas d'entérites, de troubles de l'assimilation avec constipation ou diarrhée extrême (11, 12).
 
A noter également l'influence du Océan Plasma sur la régulation des liquides dans l'organisme, d'où son activité pour les problèmes de déshydratation et son influence sur la régulation du gros intestin.
 
Les questions circulatoire
 
L'action générale du Océan Plasma sur le milieu intérieur et le système digestif conduit à envisager son action équilibrante du pH sanguin et fluidifiante des sangs surchargés en toxines. A noter qu'en cas d'hypertension avec mise au régime sans sel, l'action équilibrante sur l’ensemble des sels minéraux du Océan Plasma serait conseillée et non à proscrire du fait de sa teneur en chlorure de sodium. Il reste bien sûr les cas de sujets réfractaires au sodium.
 
Les problèmes cutanés
 
Ils sont étroitement liés à la disponibilité en oligo-éléments et à là régulalion de l'acidité sanguine et cutanée.
Quinton et ses collaborateurs ont utilisé son action sur les psoriasis, les eczémas, les prurits, les mycoses, les problèmes des phanères et les affections de la peau dues à une hyperacidité.
 
La prévention des maladies infectieuses
 
En plus du pouvoir anti-infectieux reconnu de l'eau de mer (30), c'est surtout l'importance de l'équilibre du terrain organique "le microbe n'est rien, le terrain est tout" et l'action spécifique de certains oligo-éléments (Cu, Mn,...) sur le système immunitaire qui seraient à considérer. Le renforcement de l'immunité apparaît comme certain à la lecture des dossiers médicaux du dispensaire marin (11).
Un dernier point dans cette liste non exhaustive : les questions concernant la grossesse, l'allaitement et les nourrissons. Certains homéopathes préconisent, avec d'excellents résultats, la prise d'une dose de Océan Plasma, chaque jour, pendant les six premiers mois de la grossesse et ensuite durant toute la durée de l'allaitement.
Quant aux nourrissons, nous savons qu'ils sont particulièrement sensibles aux sels et aux troubles de la régulation hydrique. Les résultats répertoriés par l'équipe médicale de Quinton sont impressionnants. L'action des cures buvables doit encore être étudiée avec rigueur.
   
Il ne faut pas voir, derrière la  diversité des indications et des voies de recherche à développer concernant l'Océan Plasma, la volonté d'une recherche exhaustive de son influence, mais constater l'unicité d'un mode d'action. Le Dr. Jarricot, écrivait (11): "Le Plasma marin n'est pas un sérum contre telle ou telle affection, mais pour la cellule vivante", c'est-à-dire un produit qui par sa nature même, contribue avant tout au rétablissement de la santé et par voie de conséquence à éliminer la maladie et ses symptômes. C'est ainsi qu'il faut comprendre non seulement la diversité mais aussi la profondeur de son action, en regard aux généralités présentées sur le milieu intérieur.
De nombreuses questions restent en suspens. Les posologies notamment doivent être affinées. Pour des doses de 10 ml de Océan Plasma en solution buvable hypertonique à 33‰ relevons quelques cas:
  • Action a long terme sur le rééquilibrée (lu terrain ou le développement d'un enfant; posologie proposée : 1 dose par jour pendant un an. En règle générale, si on recherche l'action (les oligo-élémenls, les quantités nécessaires sont peu importantes, mais Ia régularité et la qualité de Ia prise sont à considérer avec beaucoup de rigueur;
  • Cure d’entretien saisonnière, complément à un autre traitement, etc., 2 à 4 doses par jour durant un mois, à renouveler selon les besoins;
  • déséquilibre en sels minéraux et du pH important; cas d’urgence, etc., le charactère pondéral des doses prises prend alors plus d’importance: 4 à 8 doses par jour peuvent être utilisées.
 
   
VI. Conclusion
 
L'eau de mer est un milieu vivant présentant un équilibre minéral remarquable par rapport à celui de l’organisme: tous les éléments y sont dosés naturellement dans des proportions voisines de celles rencontrées dans le milieu int;erieur, et forment une synergie biologiquement très active. Si du point de vue thérapeutique, comme le laissent supposer les hypothèses et les études réalisées, les ions marins présentent dans l'organisme une l'activité voisine (ou pouvant le devenir) de celle des ions du milieu interne, l'influence de l'eau de mer sur l'organisme doit être considérable tant en ce qui concerne l'équilibre du pH, des sels  minéraux que des oligo-éléments.
Les travaux réalisés à ce jour montent en tous cas l'efficacité de la méthode et donc la nécessité de développer nos connaissances concernant l'Océan Plasma tant en en ce qui concerne la recherche fondamentale permettant de mieux appréhender l'organisation, la forme et la structure des minéraux marins, et leurs interactions avec l'organisme que la recherche appliquée investigant entre autres les grandes lignes thérapeutiques décrites ici afin d'en préciser la posologie et de mieux en mesurer l'impact.
Berceau des origines de la vie, support d'une activité biologique d'une richesse et d'une diversité extrêmes, l'eau de mer se révèle aussi comme le substitut minéral naturel du milieu intérieur et du plasma humain, ouvrant par la un champ d'investigation majeur et totalement d'actualité face aux carences quasi généralisées que laissent apparaître les rapports de santé publique.
 

 
Veuillez consulter la bibliographie de l'autheur ou la bibliographie de ce site.
 

 Retour